L’exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre : 3 500 ans de relations entre le peuple juif et la Terre sainte » a été rédigée par le regretté professeur Robert Wistrich, de l'Université hébraïque de Jérusalem, avec le soutien de l’Unesco, du Centre Simon Wiesenthal et de Verbe et Lumière - Vigilance.

 

Ses vingt-quatre panneaux présentent l’histoire juive depuis les prophètes bibliques et les royaumes de David et Salomon, les exils à Babylone et en Perse et le retour pour reconstruire Jérusalem, l’occupation de la Judée par les Romains et la naissance du christianisme, les croisades et la conquête musulmane, la diaspora et les pionniers déterminés à racheter la terre, les enjeux diplomatiques pour la reconnaissance d’une nation juive moderne en construction, en passant par la quasi-destruction des Juifs d’Europe durant la Shoah. Elle s’achève sur la création de l’État d’Israël et le retour du peuple juif sur sa terre ancestrale. Le comité d’honneur de l’exposition est composé du regretté Elie Wiesel, du père Patrick Desbois, de l’ancien ministre canadien de la Justice Irwin Cotler, de l’archevêque émérite de Canterbury Lord Carey et de l’auteur algérien Boualem Sansal.

 

L’inauguration officielle de l’exposition a eu lieu en juin 2014 au siège de l'Unesco à Paris, sous les auspices de sa directrice générale, Irina Bokova. Elle a été présentée aux Nations unies à New York en mars 2015. En novembre de la même année, elle a été présentée au Congrès des États-Unis à Washington et à la Knesset israélienne et, en décembre, au Vatican.

 

En juin 2016, l'exposition a itinéré à la mairie de Copenhague ; puis au Monténégro, en Albanie, au Centre Gandhi de New Delhi et à Bakou, en Azerbaïdjan. En 2017, elle a été exposée au Parlement britannique, au Fringe Festival d'Édimbourg, à Buenos Aires et à Santiago du Chili ; plus récemment, en octobre 2017, au Conseil de l'Europe avec le coparrainage de 42 pays, dont la plupart des États membres de l'Union européenne.

 

En 2018, elle a été exposée à la cathédrale de Salford à Manchester, au Sommet des Amériques à Lima, à la médiathèque André-Malraux de Strasbourg, au festival Almedalen à Visby et à l’Europaporten de Malmö, en Suède.

 

Nos projets pour les douze prochains mois prévoient de faire circuler l’exposition en France métropolitaine, en Italie, en Espagne, en Allemagne et en Russie, ainsi qu'ailleurs en Suède et dans d’autres pays européens et de la Francophonie.